Conférence

À Nouakchott, le monde religieux islamique s’engage contre les djihadistes

By vendredi 31 janvier 2020 No Comments

REPORTAGE – Quelque 500 oulémas, imams, prédicateurs islamiques et hommes politiques se sont réunis dans la capitale mauritanienne pour apporter leur réponse à la violence extrémiste au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

C’est la première réponse élaborée, concertée et opérationnelle que le monde religieux islamique du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest apporte à l’extrémisme et à la violence djihadiste qui frappe ce continent. Cette «déclaration de Nouakchott» a été prise après trois jours de discussion, du 21 au 23 janvier, entre quelque 500 oulémas, imams, prédicateurs islamiques et membres de confréries soufies, auxquels s’étaient joints une poignée d’hommes politiques, chercheurs en sciences humaines et acteurs de terrain. «Il devient un devoir du temps pour les universitaires et les chefs religieux d’intervenir d’urgence afin de lutter contre la violence et l’extrémisme qui continue d’instrumentaliser la pensée religieuse», est-il écrit en préambule de ce texte d’une dizaine de pages.